samedi 6 novembre 2010

CP Ganva suite blocage train nucléaire

Dernières nouvelles du blocage du train nucléaire en direction de l'Allemagne.

L'action qui a eu lieu hier à Caen a occasionné l'arrêt du convoi pendant 3h30. Le dispositif utilisé pour provoquer l'arrêt du train a permis l'installation du blocage en toute sécurité. De ce point de vue, cette action est une réussite.

La philosophie de l'action, comme toutes les autres, était de ne pas avoir à se confronter physiquement avec les forces de l'ordre. Le blocage effectif du train reposait sur des entraves matérielles (tubes métalliques passés sous les rails) sur lesquelles les 5 militants étaient cadenassés.

Il était de la responsabilité des gendarmes et policiers de les "désincarcérer"  en toute sécurité.

Or les forces de l'ordre ont blessé volontairement 3 personnes en coupant les tubes. L'une d'elles a eu 2 tendons de la main sectionnés et a du subir une opération. Elle se trouve toujours à l'hôpital. Les 2 autres soignées pour brûlures sont sorties hier soir et ont été placées directement en garde à vue.

Il est inadmissible que dans le cadre d'une action non-violente les forces de l'ordre utilisent la violence et occasionnent volontairement des blessures à des militants. C'est pour cette raison que nous allons porter plainte.

Les 6 personnes qui étaient en garde à vue ont été relachée à 20h15 et sont convoquées au tribunal de Caen le 8 décembre 2010.

5 commentaires:

WhilelM a dit…

C'est insupportable ! Quelle arrogance de la part de nos autorités. On atteint un nouveau niveau d'ignominie de la part de cet état qui n'est pas capable d'assurer correctement sa mission.

Ne seront-ils pas capables de s'arrêter à temps ?

caseille a dit…

Je rends hommage à ces courageux militants.Je tente de réaliser ce qu'ils ont enduré et leur envoie toute ma sympathie (et un soutien financier). Nous étions au pied des rails le 6 novembre, nous serons au tribunal le 8 décembre.

Alain a dit…

Bravo aux femmes et aux hommes qui ont le courage de le faire!
Merci les gars!
Bon courage.

Alain

Anartoka a dit…

Courage, on vous soutient activement en étant présent vendredi 5 novembre. Nous seront là le 8 décembre si vous invitez à un rassemblement.

Frédéric Boutet a dit…

De Toulouse, un grand bravo. Et un soutien inconditionnel aux actions de vie comme celle-ci.